Best Practices : Le langage DAX !



Les Best Practices sont essentielles pour toute réalisation d'un projet. Avec Power BI, elles nous permettent d'améliorer les performances et la visibilité finale.


Nous allons approfondir certaines des meilleures pratiques conseillées pour l'utilisation du langage DAX (mesures et colonnes calculées).


Prérequis :

  • Power BI Desktop ou

  • Excel





Utiliser les majuscules pour les noms de formules

Tout comme Excel, nous préfèrerons utiliser des majuscules pour écrire les noms des formules. Vos différentes mesures gagneront en visibilité, et notamment si vous imbriquez des fonctions.



Espacer la syntaxe

Il est recommandé d’utiliser des retours à la ligne lors de la création de fonctions. En effet, lorsque l’on écrit une fonction assez conséquente, la bonne pratique consiste à espacer les paramètres avec des tabulations et sauts de ligne. Cela aura pour but de retrouver plus facilement des erreurs de syntaxe et facilitera la future maintenance.



Privilégier la création de mesures plutôt que de colonnes

  • Une mesure est calculée à chaque interaction avec le visuel,

  • Une mesure ne prend pas de place, elle utilise la puissance du processeur pour ses calculs.

  • Une colonne est calculée qu’une fois ou à l’actualisation du rapport,

  • Une colonne est physiquement stockée dans le fichier, elle prend de la place, du poids, et du temps d’actualisation.

Donc la mesure est avantageuse pour votre rapport. Un temps d’actualisation réduit, et pas de poids supplémentaire pour le fichier .pbix.


Cependant dans certains cas, la colonne calculée peut solutionner un besoin spécifique.


Grouper les mesures dans des dossiers

Une mesure est enregistrée comme en champ. Il est conseillé de les regrouper avec les tables qui correspondent à l’expression. De plus, vous pouvez les placer dans un dossier grâce à la vue modèle (Paramètre du champ).


Astuce : Nommez et utilisez un dossier « Mesures » dans chaque table.



Affecter un format aux mesures (onglet modélisation)

Tout comme les différents champs associés à vos tables (colonnes), vous devez affecter un format aux mesures (Nombre entier, décimal, texte…).



Utiliser le visuel Carte pour afficher le résultat d’une formule

Une fonction DAX est parfois plus compliquée à créer que prévu. Pour visualiser le résultat et le bon fonctionnement de cette dernière, vous pouvez utiliser les visuels de types Carte (carte, tableau, matrice…).




Mettre des commentaires dans les formules dax avec // ou --

Tout comme le langage M (Power Query), il peut être utile d’insérer des commentaires dans les formules afin de donner de la visibilité pour les utilisateurs suivants.



Autres Best Practices :

  • Méfiez-vous des fonctions, qui nécessitent de tester chaque ligne d’une table (par exemple RANKX)


Alexis Dardaine - DGTL Performance





Contact

Alexis DARDAINE

0630478888

©2018 by DGTL Performance.

Toulouse